Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Maginot, Agence immobilière TOURS 37100

EMMANUEL MACON A TOURS NORD

Publiée le 15/03/2018

Dans les ateliers des Compagnons tourangeaux mercredi : « Aller voir ailleurs en Europe, ça ouvre l’esprit ! »Deux heures de visite dans les différents ateliers du flambant neuf centre de formation des Compagnons du devoir de Tours. En compagnie d'un aréopage d'élus, mais surtout avec les apprentis. Et à la fin, Emmanuel Macron a pris la parole, juché sur une estrade, en compagnie des ministres Muriel Pénicaud et Jacqueline Gourault, du président de la Région (qui a participé à hauteur de quatre millions d'euros à la contruction des nouveaux batiments), le socialiste François Bonneau et du directeur de l'établissement.

"C'est pour moi autant émouvant qu'important d'être là" a lancé le président qui a été chaleureusement et spontanément applaudi à plusieurs reprises au cours de sa brève allocution. "Nous avons initié une grande transformation pour lutter contre le chômage de masse qui mine la France depuis 30 ans dans les dommaines du travail, de l'école, le BAC, la formation professionnelle. Il faut décloisonner entre les niveaux de formation et entre les territoires. Pour l'apprentissage, on a fixé depuis des années des objectifs qui n'ont jamais été atteints. Cela doit changer"

"Il faut permettre aux fillières d'apprentissage d'aller vers l'excellence parce que c'est un projet d'avenir. Il faut encourager les apprentis en les payant mieux."

 

Un forfait pour financer le permis de conduire

 

Emmanuel Macron a, pour l'occasion, annoncé qu'un forfait serait versé aux apprentis pour leur permettre de passer le permis de conduire mais il a également annoncé que les aides, souvent méconnues, versées aux employeurs d'un jeune en alternance, seront simplifiées: les quatre aides actuelles fusionneront en une seule. "et cela figurera sur la fiche de paye. Je veux que pour un apprenti en première année, le reste à payer pour l'entreprise soit de 65€ par mois. Pour valoriser l'apprentissage et la formation, il faut être pragmatique" a martelé le président qui a déclenché une salve d'applaudissements.

"Quelles que soient les lois, on ne remplace pas la passion, la vertu. Il faut retrouver le sens du devoir et du travail. Vous les jeunes, portez l'esprit de conquête dont nous avons besoin. Il faut développer le goût d'apprendre et de faire".

De manière improvisée (dans un ballet présidentiel réglé au millimètre) un aspirant couvreur est monté à la tribune donner une rose en laiton destinée à Brigitte Macron. Juste après, c'est un formateur qui a offert un ballon de football réalisé en bois de frêne et de noyer.

Il faudra ensuite de longues minutes et des dizaines de selfies avec les apprentis à Emmanuel Macron pour se frayer un chemin jusqu'à sa voiture. La pluie était arrivée sur Tours. Pas de quoi combler la donne demi-heure de retard sur le programme.