1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à TOURS
  3. Helena Fournier - Nouvelle Rue À Tours Nord !!

Helena Fournier - Nouvelle Rue À Tours Nord !!

Publié le 03/12/2021

Résisitante, Héléna FOURNIER (1904-1994) est arrêtée en 1942 par la Gestapo. Survivante des camps, en 1945 cette femme sort de l'enfer pour ne cesser de témoigner de son histoire.

Demain, le 4 décembre 2021, la municipalité de TOURS lui rend hommage et baptisera une rue de TOURS Nord de son nom.

Née Pellault à Cussay en 1904, elle épouse Raphaël FOURNIER en 1923.

De cette union née Liliane trois ans plus tard. La famille s'installe en premier lieu 40 rue Jules Charpentier puis 98 rue Febvotte à TOURS. Le couple tient une petite épicerie dans laquelle, Héléna profite pour diffuser des messages afin de collecter des vivres pour les familles de prisonniers et de fusillés.

Dénoncée, elle est arrêtée le 29 octobre 1942 par la Gestapo. Conduite à la prison d'Henri MARTIN, où elle sera frappée. Avec 19 Tourangelles, elle est transférée le 7 novembre 1942 dans un camps Allemand en Seine-Saint-Denis puis en janvier 1943 à Compiègne. Dès le lendemain, elle fait voyage dans des wagons à bestiaux, avec 230 femmes, portant le nom du "convoi 31000" pour une destination inconnue.

Sa petite fille, qui a pu lire dans les mémoires des cahier de sa grand mère son histoire, relate que "lorsqu'elles sont arrivées dans la neige, il était écrit sur un panneau de bois "camp d'anéantissement".  Là, elles découvrent qu'elles sont à Auschwits-Birkenau en Pologne. Rentrant en chantant la Marseillaise, les SS les forcent à se tenir debout dans le froid, sans boire ni manger. Si elles décidaient de se rebeller, elles étaient frappées à mort. Pour s'hydrater, elles mangent alors de la neige. Tatouée du code 31793 sur le bras gauche.

Seulement 20 Tourangelles survivent au camps de la mort.

Contractant le Typhus en avril 1943, elle est affilliée au nettoyage du camps des malades. en juin 1944 elle est assignée à la retouche de vêtements, déposés par terre par les juifs avant d'entrer dans les chambres à gaz. Après l'arrivée des alliés sur les plages de Normandie,  Héléna est transférée le 2 août 1944 au nord de l'Allemagne puis en Autriche le 05 mars 1945, affactée à déblayer les voies bombardées par les Américains et à reboucher les trous d'obus.

Camps libéré, Héléna est évacuée par la Croix Rouge le 22 avril 1945.

Arrivée à Paris le 1er mai et le lendemain à TOURS.

Elle reprend alors son activité et contacte les familles des 19 Tourangelles décédées dans les camps. Participant à de nombreuses cérémonies patriotiques, elle reçoit l'insigne de Chevalier de la Légion d'Honneur en 1966 puis d'Officier en 1984. Caporale dans la résistance intérieure Française, médaillée du combattant volontire de la Résistance.

Elle décède à 90 ans à Rochecorbon.

 

Avec un parcours pareil, il semblait la ville de TOURS ne pouvait que rendre hommage à une figure comme Héléna FOURNIER ! 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous