Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Maginot, Agence immobilière TOURS 37100

Quartiers Français - rénovations

Publiée le 08/02/2019

17 nouveaux quartiers Français vont bénéficier du dispositif de "reconquête républicaine" mis en place par le ministère de l'intérieur.

Sur la carte, Rouen, Dreux ou Maubeuge viennent s'ajouter aux 15 secteurs déja sélectionnés il y a quelques mois par les service gouvernementaux.

TOURS est également dans le projet et plutôt 3 fois qu'une! Lors de sa visite à la préfecture d'Indre et Loire début janvier, le sécrétaire d'état de l'intérieur Laurent NUNEZ avait annoncé la couleur:

Les quartiers de la Rabaterie (saint Pierre des Corps), de la Rabière (Joué les Tours) et du Sanitas (Tours) étaient tous les trois candidats pour bénéficier du plan gouvernemental, et leur trois dossiers avaient été rassemblés en un seul, ce qui laissait supposer de bonnes chances d'aboutissement.

C'est donc confirmé, ce 8 février: Les trois quartiers vont pouvoir expérimenter les mesures de l'éxecutif.

La principale d'entre elle: des renforts de Police, mais on ignore encore pour quelle mission, ni combien d'effectifs supplémentaire rejoindront le terrain. Nous en serons plus dans la journée: Christophe Castener doit tenir une conférence de presse pour détailler ces dispositions.

Pour le Sanitas, cette distinction de l'Etat est la deuxième en quelques semaines. après l'annonce d'une subvention de 47millions d'€ de l'agence Nationale pour le rénovation urbaine afin de financer sa rénovation. C'est aussi une réponse à la demande du maire de JOUE LES TOURS qui a réclamé un geste de l'état pour la Rabière en particulier après 70 incendies de voitures recensés entre novembre 2018 et décembre 2018.

Pour saint Pierre des Corps cela peut également être vu comme une réponse aux faits divers fréquents qui émaillent le quartier notament des trafics qui dégénèrent parfois, comme quand un coup de feu avait été tiré en direction de la vitrine d'un salon de coiffure l'an dernier. 

 

Notre actualité